S’impliquer, être attentif, faire confiance, appréhender des sensations désagréables, échouer… Etre élève, c’est une qualité, un état d’esprit qui s’apprend ou se ré-apprend.

Je souhaite créer un environnement propice à l’apprentissage et à la progression afin que chaque élève puisse évoluer de la meilleure des manières. A cette fin, j’ai établi une charte que je vous propose de suivre.

Etat d’esprit
– Adoptez un état d’esprit de débutant, laissez votre ego à l’entrée (vous le récupérerez en sortant). Acceptez les critiques et les remarques, échouez souvent, échouez mieux, gardez l’objectif en mire mais laissez le résultat de côté. Confiez-vous au processus.
– Soyez attentifs, ne laissez pas votre esprit vagabonder, ne discutez pas ou vraiment si nécessaire, il n’est pas possible de faire et analyser en même temps.
– Immergez vous dans la pratique, c’est la seule façon d’apprendre en profondeur. Faites attention à tout ce que vous faites.
– Adoptez la perspective de l’artisan qui parfait son art et sa maîtrise. Répétez, polissez. Il n’y a aucune erreur, il n’y a pas de victoire ni d’échec, il y a seulement à FAIRE.
– La qualité et l’éthique de la pratique prédomine. Une expression anglaise particulière est utilisée : c’est le « pregnancy principle » (un mauvaise traduction pourrait être le principe d’être enceinte) : vous ne pouvez pas être à moitié enceinte, ni 1/4, ou un peu. Vous l’êtes ou non. Idem avec le travail, il est fait ou non.

Soirée Tribe Lyon 2015 (« Du talent j’en ai, qu’est-ce que j’en fais »)

Jouez
En cessant de jouer nous devenons vieux. En cessant de jouer nous perdons une capacité d’apprentissage naturelle et fondamentale, une capacité à être présents et détachés à la fois. Loin de ce que les adultes ont voulu nous faire croire, jouer est une affaire sérieuse et mature, légère et profonde.
« Le génie, c’est l’enfance retrouvée à volonté » disait Baudelaire

Apprentissage et qualité
– Apprenez. L’essentiel ne peut être qu’appris. Afin de vraiment progresser dans votre pratique, prenez la responsabilité de vos projets et de vos lacunes.
– Attendez-vous à être amenés hors de votre zone de confort, aussi bien aussi bien sur le plan physique que sur le plan mental. En restant dans sa zone de confort, il ne peut y avoir de progrès.
– Cherchez la qualité. Pas simplement la maitrise approximative du mouvement ou de la compétence.
– Prenez autant de notes que nécessaires, marquez vos progrès.

Ponctualité
C’est une règle essentielle pour que chacun puisse bénéficier pleinement de l’implication de tous et tirer le meilleur des sessions de pratique. En respectant les horaires, vous contribuez à la qualité de ces moments, qui ne pourront accueillir les retardataires.

Le bon partenaire
Soyez un bon partenaire. C’est un point essentiel, une qualité centrale et précieuse à développer dans la culture du mouvement. Quand vous pratiquez avec quelqu’un, vous prenez le rôle de professeur pour votre partenaire. Cela fait partie du processus. Faites en sorte de faciliter les conditions pour qu’il/elle apprenne, en prodiguant le bon stimulus et le bon feedback. Ce n’est pas une compétition, nous sommes tous à des stades différents. A un endroit vous vous sentirez bons, et à un autre vous vous sentirez nul. La pratique est ainsi, elle nous rend humble. Soyez ces rares et bons partenaires, présents, pertinents, et qui s’adaptent.

A titre optionnel, je vous rajoute « Quelques Règles pour Elèves et Enseignants » de l’artiste et éducatrice Sœur Corita Kent (bien que souvent attribué à John Cage, la 10ème étant vraiment de lui).